Deux radios privées censurées en Gambie

publié le 5 janvier 2017 - par Khadija Ridouane

Le président sortant Yahya Jammeh a ordonné, la fermeture de deux stations de radio privées près de Banjul, la capitale. « Les radios Teranga FM et Hilltop ont cessé d’émettre depuis dimanche (1er janvier) », a précisé Emil Touray, le dirigeant du syndicat gambien des journalistes. Le siège de Teranga a été bouclé par un agent de police et quatre membres de la National Intelligence Agency, le service gambien des renseignements. « C’est une claque donnée au processus démocratique du pays », s’indigne Touray, qui dénonce une atteinte flagrante à la liberté de la presse. « Les gens n’auront pas accès à l’information à un moment critique de notre histoire », explique-t-il.
Clairement anti-démocratique, cette décision ne fera qu’accroître la crise politique engendrée par le refus de Yahya Jammeh de reconnaître sa défaite – ce qu’il avait pourtant fait avant sa volte-face – face au leader de la coalition d’opposition, Adama Barrow.