La Francophonie au service du monde universitaire

publié le 17 novembre 2014

image La Francophonie au service du monde universitaire

En prélude du 15e sommet de la francophonie, l’AUF a organisé un colloque du jeudi 13 au au 14 novembre 2014, sur le thème : « Femmes universitaires, Femmes de pouvoir ? ». L’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) est un opérateur qui participe à l’enseignement supérieur et de la recherche dans les pays qui ont en partage la langue française. Elle est la première association d’Universités et d’institution de recherche dans le monde.
Selon le responsable du Campus Numérique Francophone de Dakar, Chef de projet, Stefano Komla A. Amekoudi : « Au-delà de cet aspect, il s’agissait également de montrer une des actions de l’AUF pour le monde universitaire. Il s’agit donc du Campus Numérique Francophone qui est un plateau technologique au service de la communauté universitaire pour accompagner l’approbation de la technique et de l’information aux pratiques de l’information et de la communication.
En réponse aux besoins de la communauté universitaire locale, et dans le cadre des programmes de l’AUF décidés par son conseil scientifique, un CNF met en œuvre des services et en assure la qualité. Il accompagne les établissements dans leur désenclavement et pour leurs projets de développement ». En ce qui concerne la protection des données des utilisateurs, M. Amekoudi est revenu sur les modalités de fonctionnements et de protections : « Nous accueillons nos utilisateurs au campus numérique et nous leur donnons accès à l’environnement numérique sécurisé.
La plateforme est sécurisée par un identifiant ou quelqu’un d’autre ne peut pas accéder. Nous mettons à disposition un système d’exploitation et certains nombres d’éléments en matière de sérénité de données, en matière de partage de données et d’accessibilité de données ». « L’AUF est un opérateur dans le cadre de l’accessibilité de données. L’État du Sénégal a mis en place des structures qui s’en occupent.
Bien au-delà des capacités d’un plateau technique, il s’agit d’un partage de savoirs et de savoir-faire, dans l’esprit associatif qui guide l’AUF », explique-t-il.

Ibrahima Mansaly
Source : PresseAfrik

Même rubrique