Compressions et réintégrations à La Presse

publié le 30 mai 2017

image Compressions et réintégrations à La Presse

Le président de La Presse Pierre-Elliott Levasseur a annoncé jeudi que l’entreprise cessera la publication de sa version papier le samedi dès le 30 décembre. Le média deviendra alors 100% numérique par le biais de sa plateforme La Presse+.
Cette réorganisation de la salle de rédaction entraînera la mise à pied de 49 employés permanents et temporaires. Un programme de départs volontaires est en voie d’être mis sur pied avec les syndicats. Le président a rappelé que la salle de rédaction comptait davantage d’employés que lors du lancement de La Presse+ en 2011.
La Presse avait aboli sa version papier en semaine en 2016. Selon les chiffres dévoilés par le président, l’auditoire de La Presse+ a augmenté de 18,7% en 2016. En moyenne, la plateforme est consultée sur 273 000 tablettes uniques chaque jour. 90 % des revenus publicitaires proviennent maintenant du numérique.
Aucun chiffre n’a cependant été fourni concernant la rentabilité de La Presse+.
La Presse forcée de réintégrer 26 employés
Un arbitre a ordonné le 25 mai la réintégration de 10 employés de la rédaction et de 16 employés de bureau de La Presse. Ils avaient été mis à pied illégalement en septembre 2015, alors que l’entreprise cessait de produire son édition papier en semaine. La Presse avait à l’époque aboli 160 postes.
La direction de l’entreprise a indiqué au Devoir qu’elle se conformerait à la décision.

Source : FPJQ

Même rubrique