Damas : 25 journalistes syriens formés à la sécurité

publié le 4 avril 2017

image Damas : 25 journalistes syriens formés à la sécurité

Parce que la Syrie fait partie des pays les plus dangereux du monde pour les journalistes – 80 d’entre eux ont été assassinés depuis 1990, la FIJ et l’Unesco ont organisé une formation spéciale dédiée à la sécurité dans le centre de formation de la télévision et de la radio à Damas du 27 au 29 mars.
« Je tiens à remercier chaleureusement l’Unesco, dont la FIJ est membre associée, pour son aide précieuse dans l’organisation de cet événement », a déclaré lors de l’ouverture de l’atelier, à Damas, Anthony Bellanger, le Secrétaire général de la FIJ. « Nous sommes ici dans un pays en guerre et être un journaliste syrien est d’autant plus compliqué car ils sont les premiers visés, menacés, blessés, emprisonnés ou tués. »
George Awad, le directeur du bureau de l’Unesco à Beyrouth, a rappelé de son côté l’engagement des Nations Unies dans la protection et la sécurité des journalistes et notamment dans sa lutte contre l’impunité, dont elle commémore le 2 novembre la Journée mondiale.
« Comme partout dans le monde, la FIJ se doit d’être en Syrie pour que reprenne le dialogue entre les journalistes syriens, ceux qui sont restés comme ceux qui sont partis, poursuit le Secrétaire général de la FIJ. C’est aussi un des enjeux de notre présence ici et je suis optimiste car notre principal objectif est de permettre aux journalistes d’exercer leur mission d’informer dans les meilleures conditions possibles. »

Source : FIJ

Même rubrique