Décès de Jean Miot

publié le 18 avril 2017

image Décès de Jean Miot

Communiqué de l’Union Internationale de la Presse Francophone

L’Union Internationale de la Presse Francophone vient d’apprendre la nouvelle du décès de Jean Miot.
Patron du Figaro et de l’Agence France Presse, Président de la fédération nationale de la presse française, Jean Miot était d’abord un journaliste, convaincu de l’importance du métier d’informer.
Homme de réseaux et de convictions, il a œuvré tout au long de sa vie pour le développement des médias francophones. Devenu Président de la section française de l’Union de la Presse Francophone, il travaille à sa dynamisation et à sa rénovation, permettant ainsi d’en faire une association dynamique organisée dans plus de 50 pays. Vice-Président international il a développé et entretenu des relations professionnelles multiples. Il était pourvu d’un sens aigüe de la diplomatie et alliait une grande culture à un sens de l’humour qui ne l’a jamais quitté. Diminué par la maladie depuis près d’un an, il a fait preuve d’une volonté à toute épreuve, continuant à construire des projets et à dispenser ses conseils. Jean était un bon vivant, et son optimisme l’a accompagné jusqu’à la fin.
Journaliste à ses débuts à "l’Eclair du Berry", il a rejoint sa terre natale à 77 ans. Il était chevalier de la Légion d’Honneur, et Officier de l’Ordre National du Lion au Sénégal
L’Union Internationale de la Presse Francophone perd un de ses plus ardents militants. Elle adresse à sa famille, à ses amis, et à toutes et tous les adhérent(e)s de l’UPF ses condoléances les plus émues.
Paris, le 18 avril 2017

Jean Miot lors des assises de Lomé en novembre 2015

Jean Miot lors de sa participation aux assises de la presse francophone à Lomé en novembre 2015

Même rubrique