Sudpresse : Fini les commentaires illégaux sous les articles

publié le 26 octobre 2016

image Sudpresse : Fini les commentaires illégaux sous les articles

Plusieurs sites francophones, dont Sudinfo, vont lutter contre les commentaires offensants ou illégaux des internautes. Une plate-forme commune modère désormais les commentaires des internautes, sous les articles et sur les pages Facebook. L’outil baptisé « Modératus » est une initiative de l’alliance des médias d’information « Lapresse.be », soutenue par Jean-Claude Marcourt, ministre des Médias de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
« Moderatus » va donc permettre de lutter efficacement et surtout rapidement contre les commentaires racistes et désobligeants sous les articles en ligne.
Au total, 12 sites et 31 pages Facebook appartenant à cinq médias francophones (Le Soir, La Libre Belgique, L’Avenir, la DH, SudPresse) seront surveillés par une douzaine de modérateurs travaillant pour la société française, Netino, spécialisée dans la modération de contenu. D’autres médias pourraient ensuite rejoindre la plate-forme.
L’importance de « modérer »
L’idée n’est pas de bannir tous les commentaires, mais bien de supprimer les remarques contraires au débat démocratique. Comme l’a souligné Daniel Van Wylick, « l’espace des commentaires faisant partie de l’ADN du web, il fallait les laisser ouverts. Supprimer plutôt que modérer n’était pas dans le respect du débat démocratique. »
Concrètement, de 8 heures à minuit, sept jours sur sept, l’équipe de modérateurs supprimera les commentaires illégaux (racistes, pédophiles, diffamatoires ou faisant l’apologie du terrorisme entre autres), les messages insultants et les spams en fonction de la charte de modération personnalisée pour chaque rédaction.
En septembre déjà, quelque 300.000 commentaires ont été traités et le taux de rejet a atteint près de 10%. Plus de la moitié des messages supprimés (52%) contenaient des injures ou des propos agressifs.
« Il était important d’évaluer comment éviter les dérapages qui occultent l’immense utilité des forums et des supports digitaux des médias », a commenté le ministre Jean-Claude Marcourt, qui s’est réjoui de la mise en place du système.

Thématiques

Actualités

Même rubrique