Un cours en ligne sur les changements climatiques pour les journalistes francophones

publié le 11 décembre 2017

image Un cours en ligne sur les changements climatiques pour les journalistes (...)

Après les symposiums UPF de Monaco, puis Ben Guerir, consacrés à l’environnement, ce cours en ligne (on dit MOOC en anglais !) vient à point renforcer les connaissances et les réflexions sur les changements climatiques. Il démarre le 17 janvier 2018, est gratuit, dure quatre semaines et demande 3 à 5 heures par semaine. Certification possible. Entièrement en français. Possibilité de discussion (chat) en direct (live) avec un des spécialistes de la Banque mondiale Benoît Bosquet, sur facebook le 9 janvier 2018 à 11h.

Le cours conçu par Alan S. Miller, spécialiste du changement climatique, examine l’impact et les risques liés aux changements climatiques, ainsi que les possibilités d’action qui permettraient de maintenir le réchauffement au-dessous de 2°C.
Description : chaque région du monde présente des facteurs de vulnérabilité au changement climatique mais est néanmoins en mesure d’atténuer les effets de ce phénomène et de renforcer sa résilience. En ratifiant l’Accord de Paris, la communauté internationale a manifesté sa volonté d’agir. En effet, sans action climatique concertée, les progrès accomplis pendant des décennies en matière de développement seront menacés : nous nous trouvons donc à un moment décisif. Ce cours présente les données scientifiques les plus récentes sur la question, explique les différentes répercussions ressenties au plan régional, décrit les stratégies d’action climatique et mentionne différents types d’action qui s’offrent à vous.
Format : Ce cours est conçu selon un rythme hebdomadaire, qui inclut les ressources, les activités et les exercices proposés. Chaque semaine, le matériel pédagogique sera mis à disposition :
• Des vidéos interactives
• Des ressources : activités interactives fondamentales ou optionnelles (approfondies)
• Des questionnaires pour évaluer vos connaissances, et identifier les points à revoir
• Des exercices d’analyse, de réflexion et de communication
• Des forums de discussion et des échanges sur les médias sociaux
• Une séance de questions-réponses interactive en direct
• Enfin, votre projet final consistera en un document numérique.
Ce MOOC, axé sur l’action, vous permettra d’améliorer votre connaissance des effets du changement climatique à l’échelle régionale et des stratégies sectorielles visant à renforcer la résilience et à promouvoir un avenir à faible intensité de carbone. Vous aurez l’occasion d’approfondir ces questions et d’adapter votre apprentissage à une ou plusieurs des régions suivantes :
• Amérique latine et Caraïbes
• Afrique subsaharienne
• Moyen-Orient et Afrique du Nord
• Europe de l’Est et Asie centrale
• Asie de l’Est et Pacifique
• Asie du Sud
Pour ce faire, le MOOC réunit des scientifiques et des responsables de l’action publique renommés et leur demande de présenter une synthèse des plus récentes données scientifiques sur le changement climatique, les stratégies régionales de développement à faible intensité de carbone et à l’épreuve des aléas climatiques dans tous les secteurs et une description générale de l’Accord de Paris et des résultats de la COP 22.
Première semaine : le changement climatique au XXIe siècle
L’évolution du système climatique observée jusqu’ici et projetée jusqu’à la fin du XXIe siècle • La capacité des contributions prévues déterminées au niveau national, présentées par 187 pays à la COP 21, à entraîner des interventions climatiques • L’évolution des effets du changement climatique, notamment la diminution des glaces marines arctiques, la fonte des glaciers, l’augmentation de la fréquence des vagues de chaleur et des températures extrêmes, l’aggravation des sécheresses et de l’aridité • Les réactions possibles des systèmes naturels, en expliquant comment le réchauffement pourrait se traduire par une élévation du niveau de la mer, des vagues de chaleur, des températures extrêmes et l’acidification des océans
Deuxième semaine : répercussions sectorielles et régionales
L’impact exercé sur des secteurs de développement majeurs dans toutes les régions du monde par la hausse des températures au-dessus des niveaux de l’ère préindustrielle et par l’évolution prévue du climat • Les répercussions sectorielles, notamment sur la production agricole, les ressources en eau, les services écosystémiques et la vulnérabilité des zones côtières au détriment des populations concernées • La gravité des risques, notamment la possibilité que le changement climatique anéantisse les progrès accomplis au prix des durs efforts en matière de développement et enferme des millions d’êtres humains dans la pauvreté - risques qui soulignent la nécessité d’une action immédiate
Troisième semaine : passer de la science à l’action
L’examen, à l’occasion de discussions axées sur des situations régionales particulières, des mesures d’atténuation nécessaires pour réduire les émissions et la vulnérabilité aux effets du changement climatique grâce aux techniques d’adaptation et au renforcement de la résilience climatique • Des spécialistes régionaux décrivent leur expérience au sujet des stratégies et interventions proposées dans chaque région pour faciliter le passage à un développement à faible intensité de carbone et résistant aux aléas climatiques
Quatrième semaine : ce que vous pouvez faire à titre personnel
L’impact transformateur de changements réalisés au jour le jour lorsqu’ils sont menés à l’échelle mondiale • L’argumentaire en faveur d’une action immédiate, concertée et différente • Des exemples et les avantages attendus des politiques d’atténuation et d’adaptation sous l’angle tant des contributions à la réduction des émissions mondiales que des possibilités de développement local.

Même rubrique