Un lieu de réflexion d’échanges d’expériences journalistiques

publié le 20 novembre 2014

Ouverture à Dakar des 43èmes assises de la presse francophone

image Un lieu de réflexion d'échanges d'expériences journalistiques

De grandes figures du journalisme africain et mondial se sont réunies à Dakar pour assister à la 43ème édition des assises de l’union de la presse francophone (UPF). La rencontre s’est ouverte aujourd’hui, mercredi 18 novembre 2014, au King Fahd Palace.
La capitale sénégalaise (Dakar) abrite, du 19 au 22 novembre 2014, la 43ème édition des assises de l’UPF. Une rencontre symbolique qui marque le renouveau de l’union de la presse francophone qui réunissent quelques trois cent participants.
« Le lieu et les dates des assises n’ont pas été choisies au hasard » a confié le secrétaire général international de l’UPF, Jean Kouchner. Il affirme que Dakar est le lieu adéquat pour la tenue de ces assises de l’UPF du fait que la capitale sénégalaise est celle de toute la francophonie pour cette année 2014. Il estime que la tenue de ces assises à Dakar est un message fort lancé à l’endroit de tous les journalistes francophones ; afin que ces derniers apportent leurs contributions dans ce renouveau de l’UPF.
A l’issue de la rencontre, « il sera proposé aux assises de l’union de la presse francophone de rédiger un texte qui sera par la suite soumis au président de la République, Monsieur Macky Sall pour qu’il le porte au XVème sommet de la francophonie (qui se tiendra à Dakar les 29 et 30 novembre) », a ajouté Jean Kouchner.
Un acte qui va permettre d’élargir les actions de l’UPF à travers le monde entier. Les assises de la presse francophone ont un représentant dans les trente-cinq pays membres de l’organisation. Cependant, c’est au siège central de la structure qui se trouve à Paris que l’essentiel des décisions concernant l’association étaient prises ; mais aujourd’hui, l’UPF a décidé de rompre avec cette orthodoxie. « Il ne sera plus question de rapport France-Afrique au sein de l’organisation », a affirmé Jean Kouchner. « Les sections décident désormais de ce qu’elles vont faire », a-t-il souligné. Selon lui, le principal souci de l’UPF actuellement est de savoir comment accompagner les sections.
Première association internationale de journaliste, l’UPF compte deux cinquante adhérents dans le monde. Les dernières assises de l’union de la presse francophone remontent à juin 2010 à Rabat au Maroc.

Kodou SENE
Pour le Quotidien


Portfolio

Pays

Sénégal

Même rubrique