Haïti (HT)

Continent : Amérique du Sud

Capitale : Port-au-Prince

Population : 8 500 000

Chef d'état : Président de la République, M. Michel Martelly

Chef du gouvernement : Premier ministre, M. Laurent Lamothe

République d'Haïti

République, régime semi-présidentiel
Constitution: 29 mars 1987, amendée en mars 1989 et le 14 mai 2011.
Première constitution en mai 1805.
Indépendance: 1er janvier 1804 (France, sous le nom d'île de Saint-Domingue).
Fête nationale: 1er janvier, célèbre l'indépendance et la restitution du nom Haïti, de l'améridien Ayti

Liberté de la presse Classement mondial RSF.
Les notes, de 0 à 100, ne sont pas comparables d'une année sur l'autre. Elles varient avec les critères de calcul de l'année.
2012: 49e /179 (note 24,09)
2011: 52e /179 (15,67)
2010: 56e /178 (16,38)
2009: 57e /175 (15,00)
2008: 73e /173 (15,33)

État frontalier: la République dominicaine (Saint Domingue) avec laquelle la République d'Haïti se partage le territoire de la grande île d'Hispaniolia, l'une des Grandes Antilles, à l'est de Cuba. Division héritée du Traité de Ryswick (1697) séparant colonie française à l'ouest et espagnole à l'est.

Population : 8 500 000 h.
Superficie : 27 750 km²
Capitale : Port-au-Prince, 2 000 000 h.
Autres villes: Cap-Haïtien, Gonaïves, Les Cayes,
Jérémie, Jacmel.

Langues officielles: créole, français.

Francophonie
ACCT: août 1970.
OIF: février 1986

Autres organisations internationales
ONU: membre 25.10.1945.
ACP.

PNB: 12,05 milliards USD.
PIB/habitant: 1 500 USD/h.

Ressources
canne à sucre, café,
fruits, mangues.

Monnaie : la gourde

Indice de perception de la corruption (IPC)
2012: 165e /176 (19, nouveau calcul)
2011: 175e /183 (1,8)
2010: 146e /178 (2,2)
2009: 168e /180 (1,8)
2008: 177e /180 (1,4)
2007: 177e /180 (1,6)

Indice de développement humain (IDH)
2011: 158e /187 (0.454)
2010: 145e /169 (0.404)
2009: 149e /182 (0.532)
2008: 148e /179 (0.521)
2007: 146e /177
2006: 154e /177

Actualités du gouvernement

  • 07/09/10

    L'économiste Gérald Germain nommé ministre des affaires sociales et du travail.

  • 02/09/10

    Démission du ministre des affaires sociales et du travail, M. Yves Christalin (Fanmi Lavalas), en fonction depuis le 9.11.09, candidat du mouvement Lavni (L’Avenir) à la présidentielle du 28 novembre.

  • 09/11/09

    Installation du gouvernement de M. Bellerive.

  • 30/10/09

    M. Jean-Max Bellerive, mouvement Fanmi Lavalas (Famille Lavalas), ancien ministre de la planification et de la coopération externe (9.06.06), est désigné comme Premier ministre pour succéder à Mme Pierre-Louis destituée par le Sénat. Le Parlement approuve cette nomination le 7 novembre.