Grille d'austérité pour Radio-Canada

5 avril 2012 - UPF

La Chaîne publique canadienne CBC/Radio Canada (anglais/français), premier diffuseur multimédia du Canada (internet, radio, télévision), a annoncé hier la compression de 650 postes et la suppression des émissions en portugais et en russe, ainsi que l'arrivée de la publicité sur les chaînes radio musicales pour faire face aux coupes sombres du budget fédéral.

En abandonnant ses services en langues portugaise destinée au Brésil et russe, Radio-Canada international (RCI) souhaite se recentrer sur les cinq langues les plus parlées par son auditoire: anglais, français, espagnol, arabe et mandarin.

Dans le cadre du Plan d’action pour la réduction du déficit (PARD), le gouvernement Harper a choisi de faire porter sur l'audiovisuel public une réduction des crédits parlementaires de 115 millions de dollars sur trois ans, soit 10% de son financement annuel. Dès cette année, 475 postes devront être supprimés, généralement dans les services centraux.

La direction de Radio-Canada prévoit de compenser cette amputation par la réduction de ses dépenses en général et par de nouvelles ressources publicitaires. Elle souhaite également réduire son portefeuille immobilier, singulièrement à Montréal, et pouvoir atteindre la mise hors service des émetteurs analogiques subsistant à compter du 31 juillet 2012.

Suivre la situation de Radio-Canada
- Lire les détails du plan de Radio-Canada. Même stratégie, autre trajectoire
- Radio-Canada supprimera plus de 650 postes
- La Presse: Radio-Canada supprimera plus de 650 postes