L’UPF demande la remise en liberté immédiate du journaliste Loup Bureau

publié le 4 août 2017

image L'UPF demande la remise en liberté immédiate du journaliste Loup (...)

Communiqué
Après l’arrestation et l’incarcération en Turquie du journaliste français Loup Bureau, accusé de complicité de terrorisme, la section française de l’Union de la Presse Francophone (UPF) élève une vive protestation et demande aux autorités turques sa remise en liberté immédiate.
Cette arrestation, qui succède à de nombreuses autres mesures arbitraires visant des journalistes étrangers ou turcs dans l’exercice de leur métier, constitue une violation caractérisée de la liberté de la presse. Elle ne peut être être acceptée.
L’UPF-France demande par ailleurs aux autorités françaises d’user de tous les moyens pour permettre une remise en liberté rapide de Loup Bureau à qui elle apporte sur total soutien.

Paris, le 4 août 2017
Gérard Bardy, président de l’UPF-France

N.B. : L’union Internationale de la presse francophone se joint à cette demande ainsi qu’au soutien à Loup Bureau exprimé par sa section française