La section moldave

publié le 9 novembre 2014

image La section moldave

Comité exécutif de la section moldave de l’UPF (Assemblée générale ordinaire du 28 janvier 2016)
- Présidente : Margareta Stroot
- Vice-présidente : Sorina Stefârţa
- Secrétaire générale : Silvia Grossu
- Trésorier : Dorina Andreev-Jitaru

Présidente – Margareta Stroot

Procès verbal de l’Assemblée générale

Ordre du jour :

1. Compte rendu des Assises de Lomé (Margareta Stroot, présidente).
2. Cotisations et participation des membres à la vie de la section (Silvia Grossu, secrétaire).
3. Organisation du concours annuel « Le coing d’or »
4. Propositions d’activités pour 2016.

Présents : 16 membres, excusés : 5 membres.

1. La Présidente présente un compte-rendu de la réunion du Comité international de l’UPF qui s ‘est tenue avant les 44ème Assises de Lomé, au Togo, au mois de novembre 2015.
Silvia Grossu souligne les difficultés administratives de la section. Il est décidé de faire les changements nécessaires à son réenregistrement, en dépit du coût élevé de cette procédure.

2. Il y a de moins en moins de membres qui payent la cotisation annuelle et il y a de moins en moins de présence francophone dans le pays. Un journaliste déplore l’absence totale de l’Ambassade de France dans la vie culturelle locale. Les activités de l’Alliance française ne peuvent pas satisfaire les attentes des journalistes, des étudiants et des professeurs.

3. Le choix du thème du concours « Le coing d’or » se porte sur la protection de l’environnement. Dans le prolongement de la Conférence de Paris sur le climat, il est décidé pour cette dixième édition, de sensibiliser les jeunes à la protection de la nature en mettant l’accent sur la contribution de chacun.

4. En automne, la section se propose d’organiser un colloque régional sur les nouvelles technologies dans le journalisme en collaboration avec les facultés de journalisme des Universités moldaves, ainsi qu’avec celles de plusieurs pays de la région.

5. La section est à la recherche d’une équipe de jeunes pour s’occuper du « Courrier de Moldavie ». L’AG constate que la jeunesse ne se bouscule pas pour reprendre les affaires en main.

Fait à Chişinău, janvier 2016

Margareta Stroot

Pays

Moldavie

Même rubrique