Editorial

Médias, COP 22 et environnement en Afrique

Le souhait exprimé lors du symposium de Monaco en 2016 sera donc exaucé : nous renouvelons en 2017 une rencontre autour du rôle et de la place des médias sur les questions de l’environnement.
Qu’on ne s’y trompe pas : les médias ne peuvent être un simple relais des différentes politiques ou mesures décidées par les gouvernements ou les organisations. Si notre mission est de faire connaître, elle est aussi de jouer notre rôle de « poil à gratter » et de veiller toujours, et sur toutes les questions, à mettre en exergue accords, promesses, et réalités du terrain. Informer, exposer les faits, mais ne jamais oublier que les faits, c’est aussi ceux qui sont cachés —ou qu’on tente de cacher— au delà des apparences parfois trompeuses.
Cette fonction des médias est essentielle. Elle nécessite beaucoup de rigueur, de vérification des informations, de croisement des sources…
Notre symposium, qui se déroulera du 29 mars au 1er avril à Benguerir (près de Marrakech), sera cette année consacré aux questions liées à la mise en œuvre des décisions de la COP 21 et de la COP 22.
A Monaco nous avions « planché » sur la Méditerranée, occasionnant quelques frustrations en Afrique. Cette année, il est donc naturel de centrer nos travaux sur l’Afrique… d’autant que le continent en plein développement jouera un grand rôle dans la limitation des gaz à effet de serre et des différentes sources de pollution, mais qu’il doit avoir les moyens de ces ambitions.
Grâce aux soutiens de nos sponsors, nous pourrons tenir notre symposium dans d’excellentes conditions, à l’Université Mohammed VI financée par l’OCP. Que de grandes entreprises nous soutiennent dans cette réflexion collective sur le rôle des médias est tout à leur honneur, d’autant plus que bien entendu elles n’interviennent en aucune façon sur les contenus de nos débats. C’est un signe majeur de l’évolution du regard qu’elles ont sur leurs activités et de la prise de conscience de la responsabilité de chacune et chacun, entreprises, collectivités, états et individus pour l’avenir de notre planète.

Jean Kouchner
Secrétaire général international


Le deuxième symposium régional de l’UPF se tiendra à Benguerir (Maroc)

Après une première édition réussie à Monaco, l’UPF lance son deuxième symposium régional sur le rapport des médias à l’environnement du 29 mars au 1er avril à Benguerir près de Marrakech. « Médias, environnement et développement durable en Afrique » : la thématique de l’année 2017 met volontairement l’accent sur le continent africain. Une suite logique de la Cop 22 qui plaçait l’Afrique au cœur de l’agenda international.

La première obligation du journalisme est celle de la vérité

L’information est débat. Les médias sont le lieu naturel des confrontations d’idées. En principe ces échanges portent sur des faits, leur réalité, leur causalité, leurs conséquences. Mais à une époque où les faits ont pour certains moins d’importance pour modeler l’opinion que les appels à l’émotion et aux préjugés, faire vivre ces débats en respectant la véracité et l’exactitude de ce qui les sous-tend est un défi pour les journalistes.

L’UPF partenaire des assises du journalisme

L’UPF internationale est partenaire des assises internationales du journalisme qui se déroulent à Tours du 15 au 17 mars prochains sur le thème : "(S’)informer dans 10 ans".
Dans ce cadre, plusieurs intervenants participeront à l’atelier "S’informer dans 10 ans en Afrique", dont Madiambal Diagne, Président de l’UPF. L’atelier sera animé par le Secrétaire général international.
Un "Prix du journaliste de l’année" est organisé dans le cadre des assises. il sera décerné après un vote ouvert à tous les journalistes.
nous publions ici les éléments d’information concernant les modalités de vote

France Télévisions lancera son "Netflix" à l’automne

Le service de vidéo à la demande illimitée des chaînes publiques sera lancé sans TF1, ni M6, ni Canal Plus, et comptera sur la bonne volonté des producteurs pour co-investir.
Promis pour le 31 mars 2017, le service de vidéo à la demande illimitée de France Télévisions devrait finalement voir le jour à l’automne 2017. Le tarif "sera en-dessous du prix de Netflix", annonce la PDG Delphine Ernotte au Figaro, et précise : "On y verra du cinéma, des séries, des documentaires et de l’animation. Il sera fait pour toutes les fictions, à partir du moment où elles sont françaises. On pourra retrouver des fictions produites pour TF1 ou d’autres".

Médias et géants du web s’allient contre les fausses infos

Afin que la campagne présidentielle française ne soit pas polluée par de fausses informations comme l’a été la campagne américaine, médias et géants du net lancent des initiatives conjointes pour tenter de limiter leur circulation.
Présenté lundi par le réseau First Draft News et le Google News Lab, le site "CrossCheck", qui sera lancé le 27 février, permettra à 16 rédactions partenaires de collaborer pour "identifier et vérifier les contenus qui circulent en ligne, qu’il s’agisse de photos, de vidéos, de commentaires ou de sites d’actualités", explique Google dans un communiqué.

Afrique francophone : entre 240 et 270 M€ de recettes brutes pour les médias en 2016

En 2016, les recettes brutes des médias nationaux d’Afrique francophone subsaharienne et des médias panafricains s’affichent entre 155 et 180 milliards de Francs CFA (entre 240 et 270 Millions d’euros environ), selon des estimations fournies par la plateforme digitale Adweknow lancée en novembre dernier par René Saal, ancien directeur des antennes des chaînes Canal+ en France puis en Afrique.

Guinée : un an après le meurtre du journaliste Mohamed Diallo, toujours pas de décision de justice

Déjà un an que le journaliste El Hadj Mohamed Diallo, correspondant d’Afrik.com en Guinée, est décédé, à Conakry. Il a reçu une balle en plein cœur, le 5 février 2016, lors d’affrontements entre militants du même parti d’opposition, l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). Depuis, la justice se fait toujours attendre pour faire connaître l’auteur du meurtre.

Tunisie : tour de vis dans les médias

Révolution ou pas, les médias ne cessent de susciter la défiance des gouvernants. Une circulaire, qui interdit aux fonctionnaires de communiquer avec les médias sans autorisation de leur hiérarchie, vient d’être publiée.
« La liberté de presse est un garde-fou pour la démocratie ; le gouvernement s’emploie à consolider et à soutenir ce secteur », déclarait Youssef Chahed, Chef du gouvernement Tunisien, à l’occasion du sixième anniversaire de la révolution le 14 janvier.

Canada : 12 recommandations pour contrer la crise des médias

Le président et directeur général du FPP (Forum des Politiques Publiques), Edward Greenspon, lors de la présentation de son rapport intitulé Le miroir éclaté - nouvelles, démocratie et confiance dans l’ère numérique. Cette phrase ne veut rien dire, ou bien c’est une légende de photo ?
Entre compressions et fermetures de médias, le déclin des médias d’information traditionnels au Canada s’accentue, selon un rapport majeur commandé par le ministère du patrimoine canadien, rendu public jeudi.

Quand Radio-Canada s’engage pour la parité

Si vous fréquentez les conférences portant sur l’avenir des médias et du journalisme, vous avez sans doute noté une grande disparité entre le nombre d’interlocuteurs et d’interlocutrices. En effet, les hommes tendent à être surreprésentés lors de ces événements tenus un peu partout dans le monde. Comment alors faire en sorte que les femmes aient autant accès que les hommes à ces tribunes qui leur permettent de s’exprimer sur l’avenir des médias ?
Pour encourager cette sensibilité paritaire, Radio-Canada a créé cet automne une liste de professionnelles francophones du monde des médias ayant un profil numérique. L’initiative vient de la cellule de recherche et de développement des Médias numériques de Radio-Canada.

Mathieu Gallet élu président des Médias francophones public

Paris - Le PDG de Radio France Mathieu Gallet a été élu à la présidence des Médias francophones publics, organisation internationale rassemblant dix grands groupes de radio et télévision francophones, et prendra ses fonctions le 1er mai, a indiqué le groupe public français.
Mathieu Gallet remplacera Gilles Marchand, qui a pris la tête du service public audiovisuel suisse.

Terra eco à la recherche d’un modèle alternatif

Repris par une partie de ses salariés au tribunal de commerce, le média écologiste Terra Eco, qui avait déposé le bilan l’an dernier, a lancé le 19 janvier dernier une campagne de financement participatif visant à récolter 150000 euros. Il prévoit de se relancer au mois d’avril sous la forme d’un site internet, intégralement payant et dénué de publicité, mais accompagné d’une publication papier semestrielle.
Au-delà de cette campagne de financement participatif, le titre, relancé par une équipe motivée, dont David Solon, que l’UPF recevait lors de son premier symposium « Médias et environnement en méditerranée » au mois de mars 2016, a également lancé un appel aux investisseurs dans le but de lever 500 000 euros.

Analyse : la force des médias sociaux en Afrique

Les médias sociaux occupent, depuis quelques années, une place de choix en Afrique. Dans chaque pays du continent, on dénombre de plus en plus de web activistes. Les médias sociaux constituent désormais des espaces d’échanges constructifs et incitateurs d’idées et de valeurs nouvelles. Ils donnent des milliers d’opportunités aux jeunes. Aussi, ces réseaux bouleversent-ils le fonctionnement de tous les milieux et de tous les secteurs - politique, communication, vie sociale, économie et même développement.

Médias : La Section guinéenne de l’UPF restitue sa participation aux 46èmes Assises et prépare celles de Conakry en 2017

Les membres de la section guinéenne de l’Union de la Presse francophone (UPF-Guinée) se sont réunis mercredi, 14 décembre 2016 à leur siège à Conakry avec pour ordre du jour : la restitution des 45èmes Assises tenues à Antsirabe (Madagascar), l’amendement des statuts, le renouvellement du bureau exécutif, l’identification des commissions en vue des 46èmes Assises prévues en novembre 2017 en Guinée.

L’UPF Maroc reçoit le Président du Conseil National des Droits de l’Homme

"Le rôle des médias dans le débat sur les libertés individuelles", tel a été le thème de la rencontre organisée mercredi 25 janvier à Casablanca par l’UPF Maroc. Animée par Driss EL Yazami, Président du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH), cette première rencontre fait partie des différentes initiatives de la section visant à organiser des moments conviviaux pour les membres et leurs invités. L’idée est d’échanger sur des sujets d’actualité avec une personnalité du monde politique, des affaires, de la société civile, notamment.

Monaco veut informer et plus seulement communiquer sur Monaco.

C’est la priorité du gouvernement monégasque que l’UPF-Monaco va suivre au plus près. Monaco veut parler de Monaco. Mais surtout Monaco veut informer sur Monaco, ce qui n’est pas la même chose que communiquer. Cela va de soi, mais cela va encore mieux en le disant.

www.presse-francophone.org