Communiqués


Appel au rassemblement

La liberté de la presse assassinée. L'UPF appelle à participer au rassemblement à 17 heures, Place de la République

image Bonne année 2015 !
Bonne année 2015 !

L’UPF vous souhaite, à vous-mêmes, à vos proches, et à vos médias une excellente année 2015. Ce sont pour nous des vœux « d’action ». Nous ne resterons pas les bras croisés en attendant que les médias francophones soient assaillis par les difficultés, ou que des journalistes voient limitées leurs marges de manœuvre. Une presse en développement, c’est d’abord une presse indépendante et libre. La confiance des lecteurs, des auditeurs ou des téléspectateurs est d’autant plus grande qu’ils sont informés de la façon la plus juste sur tout ce qui les intéresse. Qu’on ne leur cache rien. Au cours de cette année 2014, une prise de conscience plus forte s’est opérée concernant le rôle des médias ouverts et libres pour le développement de la francophonie. La conférence de Montréal d’abord, organisée par l’OIF, a mis l’accent sur les efforts nécessaires pour développer les médias francophones, dont le rôle pour la démocratie a été à nouveau confirmé. Les 43èmes assises de la presse francophone ensuite, ont montré la place essentielle du numérique dans le développement des médias. Il nous faut agir sans relâche pour mettre ces bonnes résolutions en pratique. L’UPF aborde cette nouvelle année avec confiance, forte du soutien de ses adhérents et des témoignages de satisfaction devant son nouveau développement. Tous ensembles, nous ferons encore progresser ces principes. Ce sont les vœux que nous formulons : ainsi, nous nous construirons une belle année 2015. Jean Kouchner Secrétaire général

Burkina Faso : la liberté de la presse menacée

Journalistes brutalisés, radios attaquées, émissions FM de Radio France Internationale et de la radio privée Omega coupées et irruption dans ses locaux de militaires du régiment de sécurité présidentiel, journalistes menacés de mort....

Communiqué de l’UPF suite aux attentats à paris.

L’Union internationale de la presse francophone se fait le relais de ses sections nationales qui ont réagi en grand nombre pour exprimer leur solidarité avec les victimes des attentats terroristes du 13 novembre à Paris. Elle exprime ses condoléances émues et sa solidarité avec les victimes de ces actes odieux et injustifiables. Elle se souvient que les assassins ont frappé les médias en janvier à Charlie Hebdo, et que de nombreux journalistes ont été tués lors de missions dans des pays où les organisations terroristes sévissent. La terreur aveugle, aussi bien que les assassinats ciblés qui voudraient faire taire les médias n’auront pas raison de la détermination des peuples à bâtir des sociétés libres. Elle appelle les médias et les journalistes francophones, à travers le monde, à poursuivre avec détermination leur mission d’information, élément déterminant dans la lutte contre l’obscurantisme. Fait à Paris, le 14 novembre 2015 L’union Internationale de la Presse Francophone

FPJQ-UPF : communiqué commun

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) et l’Union internationale de la presse francophone (UPF) se sont rencontrées le 13 avril 2016 à Montréal. Au cours d’une séance de travail, les deux organisations ont exposé leurs objectifs et se sont mutuellement informées sur l’état de leurs organisations respectives.

FPJQ-UPF : communiqué commun

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) et l’Union internationale de la presse francophone (UPF) se sont rencontrées le 13 avril 2016 à Montréal. Au cours d’une séance de travail, les deux organisations ont exposé leurs objectifs et se sont mutuellement informées sur l’état de leurs organisations respectives.

image Gabon : L'UPF appelle les journalistes et les médias à jouer pleinement (...)
Gabon : L’UPF appelle les journalistes et les médias à jouer pleinement leur rôle d’information, dans le respect du pluralisme.

L’Union Internationale de la Presse Francophone a pris connaissance avec inquiétude de la situation post électorale au Gabon. Elle regarde avec une grande attention les conditions dans lesquelles les journalistes et les médias peuvent poursuivre leur travail d’information. Dans une telle situation de crise, les tentations sont fortes d’essayer de masquer la réalité dans sa diversité. Trop souvent, journalistes et médias deviennent des boucs émissaires, confondus avec les causes réelles à l’origine de la crise. La mission des journalistes est d’informer, sans travestir ni déformer. Une bonne connaissance des faits est un atout majeur pour la population. Dans une telle situation le pluralisme des médias est une nécessité. Le réseau Internet, fortement ralenti à l’annonce des résultats, doit être rétabli. L’UPF appelle toutes les parties en présence à garantir concrètement par leurs déclarations et leurs actes la liberté de la presse et des journalistes, et à permettre l’exercice de leur travail dans les meilleures conditions possibles de sécurité. Elle appelle les journalistes et les médias à jouer pleinement leur rôle d’information, dans le respect du pluralisme. Paris, le 1er septembre 2016

image L'UPF exprime sa solidarité avec les journalistes et le peuple (...)
L’UPF exprime sa solidarité avec les journalistes et le peuple malien

L’Union Internationale de la Presse Francophone adresse l’expression de sa solidarité agissante aux journalistes, aux médias, ainsi qu’à tout le peuple malien, au moment de la prise d’otages de l’Hôtel Radisson à Bamako. L’obscurantisme, les crimes les plus abjectes, sont en recrudescence un peu partout dans le monde. N’en doutons pas, la seule réponse pérenne reste l’éducation, l’information, et la démocratie. Des médias ouverts, pluriels, sont susceptibles de faire reculer l’ignorance. Défendre l’existence de tels supports, leur donner les moyens de se développer, et singulièrement des médias francophones, voilà la clef d’un avenir de tolérance et de sérénité des débats démocratiques. L’UPF Internationale adresse ses encouragements aux médias maliens à poursuivre ce combat. Paris, le 21 novembre 2015

image L'UPF salue la désignation de Michaëlle Jean à la tête de l'OIF
L’UPF salue la désignation de Michaëlle Jean à la tête de l’OIF

L’Union internationale de la Presse Francophone se félicite de la désignation de Mme Michaëlle Jean à la tête de l’Organisation internationale de la Francophonie. L’UPF relève avec une très grande satisfaction la symbolique de ce choix, opéré par consensus, d’élire pour la première fois une femme à la tête de l’OIF. Développer la francophonie, c’est d’abord assurer un développement sans entrave des médias. Cette orientation est celle de l’OIF et l’UPF, qui lui apporte tout son appui, agit sans relâche dans ce but.

image Marchons pour la liberté d'expression. L'UPF appelle à participer à (...)
Marchons pour la liberté d’expression. L’UPF appelle à participer à la marche de dimanche à partir de 15 heures, entre Place de la République et Nation

L’UPF appelle à participer à la marche de dimanche à partir de 15 heures, entre Place de la République et Nation

image TOGO : l'UPF s'associe aux organisations togolaises qui demandent (...)
TOGO : l’UPF s’associe aux organisations togolaises qui demandent la révision du nouveau Code Pénal en cours d’étude

Le nouveau code pénal est en étude à l’Assemblée nationale depuis le 27 octobre dernier. Ce code contient des dispositions qui remettent en cause la dépénalisation des délits de presse. Les organisations professionnelles de presse et de journalistes ont rendu public le communiqué ci dessous, auquel la section togolaise de l'UPF et l'Union Internationale de la Presse Francophone s'associent.

Même rubrique