Communiqué de l’UPF : A propos de l’interdiction d’émettre notifiée à deux médias togolais

publié le 8 février 2017

L’union Internationale de la presse Francophone a appris avec consternation la décision de la haute autorité de l’audiovisuel et de la communication du Togo de retirer les fréquences de LCF et City Fm, toutes deux, propriété du « Groupe Sud Media ».
L’Union Internationale de la presse Francophone s’indigne de cette décision qui n’est autre chose que la restriction de l’espace de liberté après les pas significatifs que le Togo a fait en adoptant un code de la presse comprenant la dépénalisation des délits de presse.
L’union Internationale de la presse francophone s’inquiète de l’avenir des 70 personnes, membres du personnel de LCF et City Fm qui se retrouvent désormais au chômage
C’est pourquoi, l’Union Internationale de la presse Francophone interpelle les membres de la haute autorité de l’audiovisuel et de la communication afin que soit rapportée cette décision et que soit permis à ces deux médias de reprendre leur travail. L’UPF appelle à régler le problème posé d’ordre administratif, à l’origine de cette interdiction démettre, par les voies de la concertation et de la sagesse.

Fait à Paris, le 08 Février 2017

Même rubrique