Bureau international de l’UPF : Poursuivre le développement

publié le 4 avril 2018

image Bureau international de l'UPF : Poursuivre le développement

Réuni le 29 mars au siège de l’UPF, le bureau international au grand complet sous la présidence de Madiambal Diagne a examiné de nombreux dossiers, dont le lien peut se résumer ainsi : poursuivre le développement de l’union en s’appuyant sur les acquis.
Approfondir la transparence d’abord : la réunion a été précédée d’une séance de travail regroupant la trésorière Zara Nazarian, son adjointe Margareta Stroot, la directrice exécutive Khadija Ridouane, la commissaire aux comptes Madame Prevost, et le comptable Monsieur Leroy. Point d’étape pour les comptes, méthodes de travail, prévisions ont été passés en revue.
Poursuivre le développement ensuite : le bureau a confirmé sa décision de reporter le symposium de Ouagadougou compte tenu de la situation sécuritaire qui prévaut dans le pays, mais il a reçu Issaka Lingani, représentant de la section burkinabé, et sur la proposition de ce dernier il a encouragé à la tenue d’une réunion régionale avec le même ordre du jour. Il a entendu également le rapport de Zara Nazarian, Présidente de la section arménienne et chargée de la préparation des assises d’Erevan, qui pourraient se tenir du 5 au 9 octobre, juste avant le forum économique francophone et le sommet des chefs d’États de la francophonie.
Poursuivre le développement encore, avec un symposium fin novembre à Kigali, sur le thème de la prévention santé ("Médias et santé") avec l’ONU-Sida comme partenaire.

Développement encore avec le point d’étape des renouvellements de cotisations par section : et si de nouvelles sections voient le jour et montrent une activité très riche et une croissance en adhésions importante, d’autres "trainent la patte", ce qui montre la nécessité de poursuivre le renouvellement et le rajeunissement des bureaux. Plusieurs missions sur ce plan ont été confirmées aux membres du bureau : Françoise Dost au Québec, Aimé-Robert Bihina pour la RDC et le Congo, Margareta Stroot pour la Grèce... Et la décision d’éditer prochainement un document destiné à aider par des conseils au développement des sections a été prise.
Le bureau a également décidé de se joindre à "Journalisme et citoyenneté" pour organiser des assises du journalisme à Tunis début novembre, et de soutenir l’initiative de Reporters Sans Frontières de créer une "certification des médias" pour contribuer à la lutte contre la désinformation.
Enfin, il a décidé également de missionner son secrétaire général Jean Kouchner et sa trésorière Zara Nazarian pour participer à la journée mondiale de la liberté de la presse organisée par l’UNESCO à Accra (Ghana) les 2 et 3 mai.
Une réunion utile et très riche en projets... à concrétiser !

Thématiques

Actualités

Même rubrique