L’UPF Arménie a une nouvelle présidente

publié le 2 août 2019

image L'UPF Arménie a une nouvelle présidente

Le 19 juillet dernier, la section arménienne de l’UPF a tenu son Assemblée générale annuelle. Entre autres questions, notamment la préparation aux 48èmes Assises à Yaoundé, l’ordre du jour comportait celle de la démission de la Secrétaire générale de l’UPF internationale Zara Nazarian de la présidence de la section.

« J’ai pris cette décision afin de respecter les normes éthiques de non-cumul des mandats et du renouvellement des dirigeants des entités nationales de l’UPF, ainsi qu’en raison d’un emploi de temps très chargé qui ne me laisse pas assez de disponibilité pour mener à bien les activités de la section », - a déclaré Zara Nazarian lors de l’AG. Rappelons que Zara Nazarian avait fondé la section arménienne en mai 2014 qu’elle dirigeait depuis. Son mandat arrivait à terme l’année prochaine.

La démission qui avait été rejetée à trois reprises par les membres de l’UPF Arménie, a finalement été acceptée, et une nouvelle élection a eu lieu dans la foulée. C’est Nina Iskandarian qui a été élue à l’unanimité à la tête de la section arménienne.

Née à Moscou en 1968, Nina Iskandarian a étudié la linguistique structurale et appliquée à l’Université d’État Lomonossov de Moscou. Pour sa thèse de maîtrise, elle a travaillé avec des étudiants maliens sur la grammaire de la langue songhaï. Elle a commencé sa carrière à Moscou en enseignant les langues étrangères. Elle s’est installée à Erevan en 2002, où elle a mis en œuvre des projets de communication, de recherche sur les médias et de développement du journalisme pour divers organismes, notamment l’Institut du Caucase, Thomson Foundation, World Press Photo et Programme des Nations Unies pour le développement. Elle est mariée et mère de deux enfants.

Même rubrique