L’UPF- RD CONGO rend hommage à Solange Lusiku Nsimire

publié le 31 juillet 2019

image L'UPF- RD CONGO rend hommage à Solange Lusiku Nsimire

Dimanche 28 juillet 2019, une délégation de l’Union internationale de la presse francophone (UPF) et de l’Association congolaise des femmes journalistes de la presse écrite (ACOFEPE) a assisté à une messe d’action en mémoire de Mme Solange LUSIKU NSIMIRE, dans la paroisse St Claver, dans la commune d’Ibanda, dans la ville de Bukavu.

A la demande de deux associations de la presse congolaise, représentée par Mme Grâce Ngyke KANGUNDU, Présidente de l’ACOFEPE et de Mme Dina Buhake, vice-présidente de l’UPF-RD Congo. Selon la Présidente de l’ACOFEPE, cette initiative a été prise dans le but de commémorer l’an un de la remise du premier Trophée reçu à Kinshasa, le 21 juillet 2018, lors de la 1ère édition du Trophée LUTAY KANZA.

Solange Lusiku Nsimire, femme journaliste, éditrice et directrice générale du quotidien Le Souverain-Libre paraissant à Bukavu dans la province du Sud-Kivu, avait reçu l’année passée, le Prix de la Bravoure pour son courage dans la rédaction et la production de ses nombreux articles de fond, d’analyse et d’enquête sur des sujets liés notamment, à la dénonciation des violences faites aux femmes dans une zone fréquemment secouée par des multiples conflits armés, à savoir, le Grand Kivu.


Au cours de cette cérémonie d’hommage, les délégations de l’ACOFEPE et de l’UPF se sont entretenues avec les membres de la Fondation Solange Lusiku « FONSOL », une structure créée afin de pérenniser le nom de cette icône de la presse écrite congolaise, décédée à Kinshasa, le 13 octobre 2019, deux mois après avoir reçu son trophée de la Bravoure. Au cours de cette rencontre, le Coordonnateur-adjoint de cette structure, M. Jean-Pierre Ibalagisi a souligné que FONSOL a pour objectif de poursuivre les valeurs que portait Solange notamment, la promotion du genre, la cohésion sociale, la promotion et l’émergence des jeunes du Kivu dans le domaine du journalisme.

Selon l’ACOFEPE, cette consœur s’était démarquée par son travail en consacrant sa plume à la défense des droits de l’homme, l’égalité de sexe, le leadership féminin ainsi que la restauration d’un Etat de droit dans la partie Est de la République Démocratique du Congo. Cette célébration eucharistique a connu également la présence du mari de la défunte, M.Dieudonné Boroto, de leurs sept enfants et de quelques professionnels des médias du Sud-Kivu.

La présidente de l’ACOFEPE, Mme Grâce NGYKE KANGUNDU, a déclarait que la mission principale de la délégation était d’apporter un réconfort moral et physique à la famille biologique de la défunte ainsi qu’à sa famille professionnelle. Mme Ngyke a, enfin, promis de travailler, en partenariat avec Fonsol à pérenniser le combat exceptionnel que menait, toute sa vie durant, la très regrettée Solange Lushiku.

Pour sa part, la vice-présidente de l’UPF-RDC, Mme Dina Buhake, a invité les membres de FONSOL à poursuivre l’idéologie de l’ex-responsable du Journal le Souverain-Libre qui ne s’était pas limitée à sa seule communauté, s’étendant bien au-delà des frontières Rd-congolaises, pour combattre l’iniquité, bannir les injustices et les discriminations basées sur le genre.

Mme Dina Buhake a promis de tout mettre en œuvre pour que la section UPF-RDC soit l’interface entre le Bureau national de cette structure francophone et la FONSOL.

Source : ADIAC

Même rubrique