Le CLEMI et l’UPF Guyane organisent le 1er « Marathon de Presse » de Guyane

publié le 7 mars 2018

image Le CLEMI et l'UPF Guyane organisent le 1er « Marathon de Presse » de (...)

Le CLEMI et l’UPF Guyane organisent le 1er « Marathon de Presse » de Guyane
En Guyane, tout est plus grand. Forcément avec un territoire d’une superficie de plus de 80000 kilomètres carrés, nous avons tendance à faire les choses en grand. Particularités obligent.
En effet, si la semaine nationale de la presse et des médias à l’école se tient du 19 au 24 mars 2018, en Guyane, plusieurs mois sont réservés à la manifestation.
Elle débute le 07 mars au collège Concorde à Matoury pour s’achever le 31 mai 2018 au lycée Léon Gontran Damas à Remire-Montjoly. Ce qui permet à un maximum d’élèves d’entrer en contact avec les professionnels du monde des médias.
Pour maintenir le rythme, il faut de la préparation et de l’anticipation pour que journalistes, équipes pédagogiques et élèves, les principaux athlètes du marathon puissent franchir la ligne d’arrivée dignement. Surtout avec la satisfaction d’avoir appris des choses mutuellement.


Alors ici, le CLEMI dirigé par Elfrida Davigny et l’Union de la Presse Francophone de Guyane présidée par Frantz Montoban se sont associés pour travailler en amont avec les enseignants.
C’est ainsi que les mois de la presse, donc, ont démarré par un « Marathon de presse » le mercredi 28 février à Cayenne. Comprenez une rencontre entre professionnels des médias et du monde de l’éducation à l’atelier Canopé dans les locaux du Clemi, partenaire de l’UPF Guyane depuis un peu plus d’un an. Une première dans la collectivité.
Des enseignants de différents profils ont échangé avec Audrey Virassamy « France- Guyane / TV Magazine », José Blézès de « Guyane La 1ére », Gaël Ho-A-Sim « ATV » Mathilde Romagnan « Radio Peyi et Vice-Présidente, et Ayodele Germa « ATV et Secrétaire générale de l’UPF chargée de coordonner l’opération.
Une rencontre interactive et très enrichissante à 200 à l’heure puisque ces derniers ont dû, aidés des professionnels, réaliser et monter des interview télé et radio, mais aussi créer un mini journal après avoir écrit des articles. Un sacré défi relevé en 3h30, montre en main.
Pour les apprentis journalistes, l’idée était de toucher du doigt la réalité du métier de journaliste. Avec une mission : tenter de la faire comprendre à leurs élèves. Chacun a parcouru les kilomètres nécessaires pour franchir la ligne d’arrivée avec élégance. Le premier parcours est bouclé.
La manifestation a eu un écho international puisqu’il était en direct sur les réseaux sociaux et un reportage a été diffusé le soir même à la télévision sur ATV
Chacun est reparti avec des éléments significatifs pour animer la prochaine semaine de la presse et des médias à l’école. D’autres journalistes, enseignants et l’équipe du CLEMI rentreront en piste dans les prochains jours pour la deuxième phase du « Marathon de Presse ».
L’occasion pour les journalistes de parler de leurs métiers et susciter de nouvelles vocations. A suivre !
Audrey Virassamy - Frantz Montoban

Même rubrique