Tatiana Tibuleac, membre de l’UPF-Moldavie primée par l’Union européenne

publié le 4 juillet 2019

image Tatiana Tibuleac, membre de l'UPF-Moldavie primée par l'Union (...)

Le roman « Grădina de sticlă », paru aux Editions Cartier en 2018 et signé par Tatiana Tibuleac, écrivaine moldave, a reçu le Prix de l’Union Européenne pour la littérature 2019.

Tatiana Tîbuleac est née le 15 octobre 1978 à Chișinău. Elle a étudié au lycée Iulia Hasdeu de Chișinău et à la Faculté de Journalisme et des Sciences de la Communication de l’Université d’Etat de Moldavie. Le grand public l’a découverte en 1995 quand elle a lancé la rubrique « Povești adevărate » dans le quotidien moldave « Flux ». Depuis 1999 elle fait partie de l’équipe de la chaine PRO TV Chișinău en qualité de reporter, éditeur et présentatrice d’actualités. Actuellement elle vit à Paris, ou elle travaille dans le domaine de l’audiovisuel.

Tatiana Tibuleac a publié son premier livre « Fabule moderne » en 2014. Le deuxième « Vara în care mama a avut ochii verzi » (Cartier, 2017), a été distingué par le Prix de l’Union des Ecrivains de la République de Moldavie, celui de la revue « Observator cultural » et le Prix « Observator Lyceum ».

Le prix de l’Union Européenne pour la littérature, qu’elle vient de décrocher, existe depuis 2009 et il est décerné chaque année à des jeunes écrivains contemporains de littératures émergentes. Les pays sont choisis par rotation pour participer à cette compétition.

Le prix, d’une valeur de 5000 euros, est coordonné par un consortium formé de la Fédération européenne et internationale des libraires, le conseil d’Auteurs européens et la Fédération d’Éditeurs européens, qui sont appelés à créer des jurys nationaux chargés de choisir les auteurs proposés.

Cette année, les pays candidats au prix étaient : l’Autriche, la Finlande, La France, la Géorgie, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, la Lituanie, la Pologne, la Roumanie, la Slovaquie, l’Ukraine et la Grande Bretagne.

Même rubrique