UPF-Guinée : Médias et préservation de la paix au centre d’une conférence

publié le 3 août 2018

L’union de la presse francophone section Guinée a organisé une conférence de presse ce jeudi 26 juillet 2018 à Conakry sur le thème.

image UPF-Guinée : Médias et préservation de la paix au centre d'une (...)

La Guinée traverse des crises sociales, et syndicales depuis l’annonce de l’augmentation du prix du carburant à la pompe de 8000 à 10000gnf par le gouvernement le 1er juillet dernier. Depuis, le dialogue social est en panne dans le pays parce que les acteurs majeurs ne s’entendent pas autour du sujet du prix des produits pétroliers et chacun compte sur la presse pour informer sur sa position. À l’analyse de cette situation, il est facile de dire que les problèmes qui n’ont aucune solution sont des faux problèmes. C’est pourquoi, l’Union de la presse francophone a organisé une conférence à Conakry.
« Médias et préservation de la paix » c’est le thème de cette conférence qui a réuni les pionniers de la presse guinéenne et la nouvelle génération de journalistes. Objectif, amener les journalistes à s’impliquer d’avantage dans la recherche de la paix car, en temps de guerre, le reporter de la paix devient un reporter de guerre.
Pour le président de l’union de la presse francophone Ibrahima Koné, les médias ont un rôle primordial dans la préservation de la paix. « En ce moment de troubles et de mouvements sociaux, nul n’ignore la place qui revient à notre corporation dans l’édification d’une société de paix et de démocratie », a-t-il souligné. Il a donc appelé à « harmoniser les actions pour fournir au peuple le fondement de la solidarité » et invité ses confrères à « une réflexion collective pour engager des mesures collectives visant l’apaisement de la situation » qu’il juge « préjudiciable » et qui, selon ses mots, « brave la société de la Guinée ». Le président de l’UPF-Guinée a, enfin, assuré que « les journalistes peuvent apaiser les tensions en fonction de leur analyse de l’actualité ».

Issa Condé, le conférencier a mis l’accent sur le rôle et l’importance des médias dans la préservation de la paix, vecteur de tout développement.
« Le mot démocratie signifie le gouvernement du peuple. Dans l’antiquité l’instrument de la communication était la parole. Les débats étaient organisé sue la place publique. La modernité se caractérise par un recours à la présentation, à la médiation. L’articulation entre la paix et son opposé guerre, violence est une des clefs de nombreuses doctrines. L’insuffisance du pluralisme dans la collecte, le traitement de l’information et la diffusion de l’information et des messages au travers des organes de communication de masse ainsi que le manque de personnel formé et compétent pour la conception et l’organisation, la gestion et l’utilisation des techniques et des moyens de communication sont des problèmes majeurs dans le secteur de la communication en Afrique…De nos jours les médias sont indispensables aux sociétés en marche vers la paix et le développement » a t-il affirmé avant de proposer à l’union de presse francophone section Guinée la mise en place d’une cellule médias et prévention des conflits dont l’objectif sera de renforcer les capacités techniques des acteurs des médias dans la prévention des conflits et la consolidation de la paix.
Cette rencontre doit permettre selon les organisateurs, d’établir une plateforme de discussion entre différents acteurs de médias afin d’aborder les questions de fond qui sapent à la construction de la paix et du professionnalisme.

Source : Journal de Conakry

Même rubrique