UPF-Monaco : Été 2019, propositions et espérances

publié le 31 juillet 2019

image UPF-Monaco : Été 2019, propositions et espérances

Le mois de juillet a été important pour notre section et déterminant pour nos actions, objectifs et moyens de la rentrée. Cette rentrée à Monaco sera d’ailleurs très francophone. La 36e session de la Conférence ministérielle de la Francophonie (CMF) se tiendra, en effet, en Principauté les 30 et 31 octobre 2019. Les ministres en charge de la Francophonie des 88 États et gouvernements membres se réuniront sur le thème "Réconcilier l’humanité et la planète : perspectives dans l’espace francophone à la veille des 50 ans de l’OIF".
L’UPF Monaco est membre à part entière de l’Union Internationale de la Presse Francophone, partenaire institutionnel de l’OIF. Nous avons donc proposé d’enrichir cette rencontre et sa thématique par un événementiel presse "Monaco acteur humanitaire majeur dans l’espace francophone".
Nous espérons un feu vert et un soutien permettant une dynamique comme obtenue précédemment dans le cadre de notre symposium de 2016 " médias et environnement en Méditerranée". Cet événementiel a été à l’origine d’un engagement plus fort de Monaco au sein de la Francophonie.
Notre proposition 2019 est plus modeste au regard nombre de journalistes participants venants seulement des médias des pays concernés par la coopération, mais s’inscrit parfaitement dans notre double objectif- valoriser l’action de la presse francophone et faire connaitre les réalités monégasques- après l’environnement, l’humanitaire.
Nous sommes surs que ce positionnement nous vaudra le soutien de la coopération et d’associations engagées dans l’humanitaire qui nous aiderons à donner de l’ampleur à une initiative dont ils seraient alors les partenaires actifs et bienvenus.
Notre souhait est de voir notre proposition validée et notre action dans les domaines de la presse et de la culture à Monaco reconnue. Notre participation aux assises de l’UPF et au sommet de la francophonie est un plus pour Monaco incontestable. Cela demande cependant des moyens de fonctionnement au-delà d’un soutien ponctuel.
Nous espérons donc à la rentrée avoir les moyens de nos ambitions pour la presse et l’image de Monaco dans la francophonie.

Patrice Zehr
Président de l’UPF-Monaco

Même rubrique